CzechEnglishFrenchGermanPolishRomanianSlovakUkrainian

FRANCE-UKRAINE

Association – Loi de 1901

Слава Україні! Героям слава!

J’AI BESOIN D’AIDE (MЕНІ ПОТРІБНА ДОПОМОГА)

JE PROPOSE UN HEBERGEMENT POUR DES REFUGIES UKRAINIENS

JE PROPOSE MON AIDE (Я ПРОПОНУЮ СВОЮ ДОПОМОГУ)

Danse macabre – un spectacle de Vlad Troitskyi avec les Dakh Daughters et Tetiana Troitska / Dakh Theatre

Jeudi 16 juin à 20h – Berthier 17e

Danse macabre

Comment faire front lorsque la guerre surgit ? À travers leurs témoignages et ceux de femmes ordinaires, six comédiennes et chanteuses ukrainiennes nous livrent des histoires poignantes qui racontent la douleur intime de vivre le conflit au quotidien, la façon dont il a transformé leur rapport à la vie et à leur famille. En mêlant à ces récits leurs nouvelles compositions musicales, les Dakh Daughters et le metteur en scène Vlad Troitskyi exposent avec force toute l’horreur et la violence du conflit qui se déroule en Ukraine.

Réfugiée à Vire depuis le mois de mars, l’équipe artistique a conçu ce spectacle comme un acte de résistance, une performance d’« Art Front » pour continuer à témoigner ici de ce qui se passe là-bas.

Le projet Danse macabre a été rendu possible grâce au soutien du ministère de la Culture et du Préau – CDN de Normandie-Vire, et l’engagement de l’Odéon–Théâtre de l’Europe, du Théâtre National de Strasbourg, de La Fonderie et La Scène nationale Les Quinconces et L’Espal, Le Mans, du Théâtre de Vidy-Lausanne, du Dakh Theatr-Kiev Ukraine.

Coproduction Les Théâtres de la Ville de Luxembourg.

Réservations

https://billetterie-en-ligne.theatre-odeon.eu/selection/event/date?productId=10228514103269


Autour du spectacle

La recette de cette soirée sera reversée à l’association France‑Ukraine.

Adresse

Odéon-Théâtre de l’Europe / Ateliers Berthier
1 Rue André-Suarès, 75017 Paris
Téléphone : 01 44 85 40 40.

Danse macabre – un spectacle de Vlad Troitskyi avec les Dakh Daughters et Tetiana Troitska / Dakh Theatre

par | 8/06/2022 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A Kharkiv, on dérussifie les avenues et on en veut à Pouchkine

A Kharkiv, on dérussifie les avenues et on en veut à Pouchkine

Dans la deuxième ville d’Ukraine, il n’y a plus de place pour une artère portant le nom du « pays envahisseur », clame l’étudiant en arts Evguen Deviatka sur l’ancienne « avenue de Moscou », rebaptisée « Héros de Kharkiv », en hommage aux défenseurs de la ville.